Billetterie

Auditorium de Lyon



Ciné-concerts à l'Auditorium de Lyon - saison 2019

 


Depuis 2000, l'Institut Lumière et l'Auditorium de Lyon proposent chaque saison un programme exceptionnel de ciné-concerts, s'imposant comme un partenariat unique en son genre dans le monde. Un programme qui permet de découvrir les plus grands films de l'histoire du cinéma muet, avec accompagnement musical en direct sur la belle scène de l'Auditorium Maurice Ravel. L'occasion de venir écouter l'Orchestre national de Lyon jouer les partitions d'origine de films muets, quand celles-ci existent, ou des compositions récentes - et parfois inédites - créées par les plus grands noms de la direction d'orchestre spécialistes des ciné-concerts. Ou, pour certains films, profiter du somptueux orgue Cavaillé-Coll ou de formations contemporaines. Depuis quelques années, le programme s'enrichit de projections de films sonores ayant marqué par leur musique, dont la partition est jouée en direct par l'Orchestre national de Lyon.

Un partenariat Auditorium de Lyon/ Institut Lumière.
www.auditorium-lyon.com

Tarif réduit pour les abonnés de l’Institut Lumière, renseignements et billetterie auprès de l’Auditorium de Lyon.
Tarifs disponibles uniquement sur place ou par téléphone.

 


 



ErnestEtCelestine-cine-concert© StudioCanal/DR

Jeune Public
Vendredi 4 janvier 2019 à 15h, samedi 5 janvier à 10h et à 15h

Ernest et Célestine de Benjamin Renner, Vincent Patar, Stéphane Aubier (2012, 1h19)

Célestine, une jeune souris, a grandi dans un orphelinat dans le monde souterrain des rongeurs. Comme beaucoup de ses semblables, elle est destinée à devenir dentiste. Mais Célestine a d’autres ambitions : elle préfère dessiner. Pour échapper à la carrière qu’on veut la voir embrasser, elle choisit de gagner la surface, endroit craint par les souris car y vivent les ours. Là, tombée dans une poubelle, elle manque de se faire dévorer par Ernest, un ours affamé. Célestine ne se laisse pas faire et, peu à peu, une amitié se noue entre le plantigrade, qui rêve aussi d’exprimer son tempérament artistique, et la petite souris… Accompagné en direct par les musiciens de l’Orchestre national de Lyon, le film gagne une dimension poétique et émotionnelle toute particulière. Le film est ici présenté en ciné-concert pour la première fois.

Voix de Lambert Wilson et Pauline Brunner
Scénario et dialogues de Daniel Pennac
Musique de Vincent Courtois
D’après les albums de Gabrielle Vincent Ernest et Célestine, publiés par les éditions Casterman.
Musiciens de l’Orchestre national de Lyon
Benjamin Moussay, piano

Accompagnement par l'Orchestre National de Lyon
Direction : Thimothy Brock




Charlot-Boxeur© The Essaney Film  Manufacturing Company/DR

Dans le cadre du festival Sport, Littérature et Cinéma
Lundi 21 janvier 2019 à 20h

Retour à l’Eldorado : le sport au temps du cinéma muet

Dans le cadre de la 6e édition de Sport, Littérature et Cinéma à l’Institut Lumière, voyagez à travers le cinéma muet dans une sélection drôle et étonnante d’extraits ou de films courts autour du sport. En 2017, la sélection concoctée par Thierry Frémaux mêlait le cinéma de Charlie Chaplin, Buster Keaton, Harold Lloyd, à celui plus rare de Max Linder, ou de Dziga Vertov dans un autre registre. Retour, donc, à l’Eldorado ! Embarquez pour une nouvelle soirée animée par le directeur de l’Institut Lumière et grand amateur de sport, Thierry Frémaux, qui présentera chaque film. La projection sera accompagnée au piano.

Une soirée présentée par Thierry Frémaux
Pianiste : Bruno Fontaine

 



GUERRE-DES-ETOILES© Lucasfilm/DR

Les mercredi 23, jeudi 24, vendredi 25 janvier 2019 à 20h et samedi 26 janvier 2019 à 18h

STAR WARS Un nouvel espoir de George Lucas (1977, 2h)

Événement incontournable de ce début d'année, Star Wars en ciné-concert pour la première fois à Lyon.

Quatrième volet de Star Wars, Un nouvel espoir est pourtant bien l’original : le premier film de la saga, sorti en 1977 sous le titre de La Guerre des étoiles. Alors qu’il ouvre la trilogie complétée ensuite par L’Empire  contre-attaque et Le Retour du Jedi, pourquoi figure-t-il désormais en quatrième position ? Parce qu’une seconde trilogie a vu le jour dans les années 2000, et qu’elle raconte non pas la suite mais le début de l’histoire. S’il faut en voir un seul, c’est donc bien celui-là. On y rencontre le jeune Luke Skywalker et son camarade Han Solo, le chevalier Obi-Wan Kenobi, les droïdes C-3PO et R2-D2, le poilu Chewbacca et l'effrayant Dark Vador. Avec la musique de John Williams jouée in  vivo par l’Orchestre national de Lyon, le film est encore plus impressionnant, les effets paraissent encore plus spéciaux. La «Marche impériale» envahit l’espace de la salle et celui, in6ni, où se meuvent les personnages. La musique n’est plus un accompagnement mais l’actrice d’un spectacle d’art total.

Poursuivez l’aventure intersidérale avec L’Empire contre- attaque, à l’Auditorium du 6 au 9 février

Musique de John Williams
Accompagnement par l'Orchestre national de Lyon
Direction : Christophe Eliot

 


EMPIRE-CONTRE-ATTAQUE© Lucasfilm/DR

Les mercredi 6, jeudi 7, vendredi 8 février 2019 à 20h et le samedi 9 février 2019 à 18h

STAR WARS L’Empire contre-attaque de George Lucas (1980, 2h30)

Quand il écrit pour le cinéma, John Williams, selon ses dires, ne regarde pas systématiquement le film, et il se garde bien de le faire une fois son travail achevé. Sur les indications du réalisateur, il se réserve ainsi une sorte de liberté par rapport aux images. On a peine à le croire tant ses partitions pensent littéralement le septième art. Chaque thème semble né pour un personnage, un décor ou une situation particulière. La dimension sonore n’est pas un simple contrepoint à la dimension visuelle mais participe, à égalité avec les images, de l’effet global. Les émotions seront plus vives encore quand la musique de L’Empire contre-attaque sera reprise en direct par l’Orchestre national de Lyon !

Musique de John Williams
Accompagnement par l'Orchestre national de Lyon
Direction : Ernst van Tiel

 



Argent© Cinégraphic/Lobster Films

Mardi 26 février 2019 à 20h

L’Argent de Marcel L’Herbier (1928, 2h30)

Pour redorer son blason, un financier véreux joue son va-tout sur un jeune aviateur qui possède des terrains pétrolifères en Guyane. La presse s’en mêle et les actions grimpent… Marcel L’Herbier, chef de file de l’avant-garde cinématographique française au côté d’Abel Gance, adapte Émile Zola en transportant dans les années vingt la trame du roman dont il s’inspire. L’Argent est un des films muets les plus chers jamais produits en France. Les décors sont somptueux, de même que les costumes et l’impressionnante figuration. Olivier Massot, basson solo de l’Orchestre national de Lyon, a composé pour ce film une partition pleine de vie et de trouvailles sonores ; elle est présentée à Lyon en première audition mondiale.

Musique d’Olivier Massot (création mondiale, commande Auditorium-ONL)
Accompagnement par l'Orchestre national de Lyon
Direction : Timothy Brock

 

 



FANTOME-DE-L-OPERA© Universal/DR

Dans le cadre du festival de cinéma muet
Dimanche 24 mars 2019 à 16h

Le Fantôme de l’opéra de Rupert Julian (1925, 1h35)

Bienvenue à l’Opéra ! Inspiré par un feuilleton de Gaston Leroux, le film muet de Rupert Julian est une extraordinaire démonstration cinématographique, recourant même à la colorisation pour certaines parties. Mais il met surtout les nerfs du spectateur à si rude épreuve qu’il était prévu, à sa sortie, d’administrer des sels aux malheureux évanouis. Tremblez donc devant Erik, créature défigurée et à moitié folle, recluse dans les sous-sols de l’Opéra Garnier. Dans ce chef-d’oeuvre du fantastique, le bien et le mal se mêlent inextricablement, tout comme l’orgueil et la souffrance. Lieux, spectacles, bal masqué, orgue monumental et personnages appellent la musique. Au piano, Jean-François Zygel retrouve un film qui lui est particulièrement familier. On imagine sous ses doigts virtuoses quelques paraphrases du Faust de Gounod ou du Dies iræ de la Messe des morts grégorienne, des effets sonores dignes des jeux d’ombres et de lumières qui nous plongent dans les entrailles parisiennes. La charmante Christine échappera-t-elle au monstre qui a assuré sa carrière ?

Pianiste : Jean-François Zygel



 

petite-taupe-cine-concert

Jeune Public
Samedi 11 mai 2019 à 10h, à 15h et à 18h (et séances scolaires : 2 le jeudi 9 et 2 le vendredi 10 mai)

Le Carnaval de la petite taupe de Zdeněk Miler (1963-1976, 40min)

C’est en 1957, en trébuchant sur une taupinière lors d’une promenade en forêt, que Zdeněk Miler imagina la Petite Taupe, qui devint rapidement le personnage le plus célèbre du dessin animé tchèque. Jusqu’en 1994, il realisa plus d’une vingtaine d’episodes mettant en scène l’adorable animal et ses fidèles amis. Aujourd’hui encore, Krtek (c’est son nom en version originale) reste l’idole des enfants tchèques, avec à Prague plusieurs magasins spécialisés ! Après le succés rencontré il y a deux saisons, Paul Goussot (avec ses improvisations à l’orgue), Damien Laquet (la voix officielle des Lapins crétins) et Julien Baissat (bruiteur) proposent aux tout-petits une nouvelle série de courts-metrages et donnent vie en direct à ces délicieuses aventures. Trois artistes complices, qui se fondent parfaitement dans la poésie et la drôlerie de l’oeuvre originale tout en y ajoutant la finesse et l’inventivité de leur art.

Dès 3 ans

5 courts métrages d’animation
La petite taupe et le parapluie
La petite taupe jardinier
La petite taupe et le carnaval
La petite taupe et la sucette
Le noël de la petite taupe

Paul Goussot, orgue
Julien Baissat, bruiteur
Damien Laquet, comédien-voix

 

 

 

Ce site nécessite l'utilisation d'un navigateur internet plus récent. Merci de mettre à jour votre navigateur Internet Explorer vers une version plus récente ou de télécharger Mozilla Firefox. :
http://www.mozilla.org/fr/firefox