Billetterie

Bong Joon-ho

 

Du mercredi 8 février au mercredi 22 mars 2023

 

Faut-il le présenter ? En sept longs métrages, une Palme d’or, quatre Oscars, Bong Joon-ho, 53 ans est devenu l’un des cinéastes les plus importants de son époque. Ce diplômé en sociologie ne cesse d’ausculter les particularismes de son pays, la Corée du Sud, en sachant les rendre universels. Sa réflexion sur la fracture sociale (au cœur de Parasite), ou sur le désastre écologique annoncé (Snowpiercer et Okja), s’accompagne toujours d’un goût pour un cinéma spectaculaire, où la gravité le dispute sans cesse à la farce. L’homme ordinaire, son courage et son astuce pour triompher des circonstances hautement défavorables, est son héros récurrent (qui a désormais les traits de son comédien fétiche, Song Kang-ho).

Bong Joon-ho incarne la synthèse parfaite d’un cinéma d’auteur ambitieux et exigeant et d’un art populaire parlant au cœur des spectateurs. Il est aussi le symbole d’un cinéma sud-coréen incroyablement riche et inventif, l’un des plus créatifs du continent asiatique. Revoir ses premiers films, devenus rares, découvrir sur grand écran sa collaboration avec Netflix, déguster pour la première ou la énième fois la puissance tragi-comique de Parasite : une œuvre à connaître absolument !

Remerciements à The Jokers.

Bong Joon-ho de retour à Lyon à l’occasion de la ressortie en salle de The Host par The Jokers. Au programme : invitation et rétrospective avec son premier film, Barking Dog, et Okja, sur grand écran !



Toutes les séances seront prochainement disponibles sur la billetterie
.


 


Au programme

RENCONTRE EXCEPTIONNELLE AVEC BONG JOON-HO
Lundi 27 février
18h30 Rencontre avec Bong Joon-ho animée par Thierry Frémaux (env. 1h15)
20h30 The Host de Bong Joon-ho (2006, 2h)
Présentation de la copie restaurée en 4K inédite
Bientôt en billetterie

 

 

Les films de la rétrospective

 

Barking Dog
(Peulandeusui gae, 2000, 1h50, coul.) – Inédit !

Yun-ju, jeune enseignant au chômage, est irrité par les aboiements d’un chien dans son immeuble… Dès ce premier essai inédit en France, tourné avec peu de moyens, Bong Joon-ho livre son regard féroce et comique à la fois sur la société coréenne : ce sont les hommes qui mordent, pas les chiens !

Jeudi 9 février à 21h
Mercredi 15 février à 16h15 

 

Memories of Murder
(Salinui chueok, 2003, 2h11, coul.)

Dans une petite ville, une femme est violée et assassinée et des crimes similaires surviennent. Un policier local (Song Kang-ho) et un détective de Séoul enquêtent… D’après une histoire vraie, résolue près de vingt ans après le film, Bong Joon-ho révolutionne le film de serial killer en mélangeant noirceur intense et éclat de bouffonneries.

Vendredi 10 février à 18h35
Dimanche 5 mars à 19h
Mardi 21 mars à 20h30 

 

The Host 
(Gwoemul, 2006, 1h59, coul.)

Séoul, rives de la rivière Han. Park Hee-bong vit avec ses trois enfants, adultes malchanceux, et sa petite-fille chérie Hyun-seo, lorsqu’elle est emportée par un monstre surgi de l’eau… Avec une imagination débordante, Bong Joon-ho signe un film de monstre terrifiant et drolatique, ainsi qu’une satire politique qui héroïse des Coréens ordinaires face à l’impuissance de leurs institutions.

Lundi 27 février à 21h présenté par Bong Joon-ho
Jeudi 2 mars à 16h15
Dimanche 12 mars à 14h30
Vendredi 17 mars à 20h30 

 

Mother
(Madeo, 2009, 2h09, coul.)

Une veuve vit avec son fils unique, déficient mental de 28 ans. Lorsqu’une femme est assassinée et ce dernier inculpé, la mère recherche le meurtrier pour prouver son innocence… Le combat d’une femme pour sauver son fils devient peu à peu le portrait d’une mère obsessionnelle et possessive. Sublime performance de l’actrice Kim Hye-ja.

Vendredi 24 février à 18h30
Mardi 7 mars à 16h 
  

Snowpiercer, le transperceneige 
(Snowpiercer, 2013, 2h05, coul., Int. -12 ans)

2031, ère glaciaire. À bord du Snowpiercer, un train qui roule indéfiniment, les survivants sont divisés entre nantis et pauvres… Premier film anglophone de son auteur, cette fable de science-fiction adaptée d’une BD française, aux effets spéciaux spectaculaires, offre une riche réflexion sur notre avenir. Avec Chris Evans, Song Kang-ho, Ed Harris, Tilda Swinton.

Jeudi 16 février à 16h45
Dimanche 26 février à 18h30
Mardi 14 mars à 20h30 

 

Okja
(2017, 2h01, coul.) – Inédit en salle !

Une multinationale de l’agroalimentaire crée des « supercochons » génétiquement modifiés. L’un d’eux, Okja, a grandi en Corée avec une orpheline, mais la firme le récupère… Une fable écologiste, émouvante et féroce, inédite en salles (puisque produite par Netflix). « Je voulais faire un film aussi assourdissant qu’un hurlement de cochon », dit Bong Joon-ho.

Dimanche 12 février à 16h30
Samedi 25 février à 19h
Mercredi 22 mars à 18h30 

 

Parasite
(Gisaengchung, 2019, 2h12, coul., Int. -12 ans)

La famille Ki-taek vivote pauvrement. Le fils devient professeur d’anglais pour la riche famille Park et fait engager sa soeur incognito… Tragi-comédie vengeresse, satire sociale qui dit l’atomisation de nos sociétés, thriller spectaculaire au bord de l’horreur : un chef-d’oeuvre servi par une mise en scène virtuose, Palme d’Or 2019 et Oscar du meilleur film dans la foulée. Déjà un classique ! À noter : projection également de la version noir et blanc du film.

Samedi 11 février à 19h45
Dimanche 19 février à 17h30
Mercredi 1er mars à 18h30 en version en noir et blanc
Vendredi 17 mars à 16h 

 





Portrait en haut de page : © La Rabbia-The Jokers Films

Ce site nécessite l'utilisation d'un navigateur internet plus récent. Merci de mettre à jour votre navigateur Internet Explorer vers une version plus récente ou de télécharger Mozilla Firefox. :
http://www.mozilla.org/fr/firefox