Billetterie

Cet été dans les Galeries Cinéma :
Les expositions Raymond Depardon


ERRANCE

Raymond Depardon


erranceExposition photographique du 6 juillet au 28 août 2022

Galerie Cinéma

du mercredi au dimanche 14h à 19h
3, rue de l’Arbre Sec, Lyon 1er

Ouverture exceptionnelle le jeudi 14 juillet de 14h à 19h

 

« Je veux me confronter aux lumières, aux hasards, forcer ma curiosité, m’ouvrir, briser mes idées reçues, exorciser cette peur du monde.
Est-ce que j’ai le choix ? Je décide que oui !
À partir de là, je choisis un format, un objectif, un appareil unique. Je pense à des photographies nettes, quelque chose de bien défini, au sens graphique du mot, pour éviter la caricature. Je veux des photographies au format vertical, où l’horizon serait à égalité entre le haut et le bas, avec trop de ciel, trop de sol, pour donner ma position, marquer ma présence et ne pas pouvoir tricher. Par opposition à l’écran horizontal du cinéma, mais aussi à la double page des magazines et à l’idée du grand tableau romantique. »

Raymond Depardon (Extrait de Errance – Éditions Points)

 

3 € pour une exposition  /  5 € pour les deux
4 € pour les spectateurs du Hangar, sur présentation du ticket d’un film projeté depuis le début des expositions.

Gratuit : pour les moins de 25 ans, les visiteurs du Musée Lumière, les abonnés et les Clubs Lumière*

*Pour les Clubs et abonnés, le nombre d’entrées est illimité

Réserver sur la billetterie

 

 

 


GLASGOW

Raymond Depardon


glasgow2Exposition photographique du 6 juillet au 28 août 2022

Galerie Cinéma

du mardi au dimanche 11h à 19h
20, rue du Premier-Film, Lyon 8e 

Ouverture exceptionnelle le jeudi 14 juillet de 11h à 19h

 

« Je ne crois pas que Depardon ait voulu faire œuvre de « photographe de rue » à Glasgow, à l’instar d’un Brassaï, d’un Weegee ou d’une Vivian Maier, même si certaines images nous montrent dans quelle détresse absolue vit le sous-prolétariat. Quand je regarde ces photos, ce qui me semble en avoir été le facteur déclenchant est une certaine conception de la composition plutôt qu’une démarche sociologique, l’idée d’une structure picturale plutôt que d’un reportage sur les classes populaires. Certes, elles témoignent d’un lieu donné à un moment donné mais, même si elles sont en couleurs, la lumière de Glasgow, sa grisaille humide et éteinte, donne aux clichés quelque chose de cette intemporalité que confère le noir et blanc. »

William Boyd (Préface de Glasgow – Éditions du Seuil)

 

3 € pour une exposition  /  5 € pour les deux
4 € pour les spectateurs du Hangar, sur présentation du ticket d’un film projeté depuis le début des expositions.

Gratuit : pour les moins de 25 ans, les visiteurs du Musée Lumière, les abonnés et les Clubs Lumière*

*Pour les Clubs et abonnés, le nombre d’entrées est illimité

Réserver sur la billetterie

 

 


Les Galeries Cinema sont soutenues par Orange, Grand partenaire de l’Institut Lumière.

 Orange Grandpartenaire Logo

 

Ce site nécessite l'utilisation d'un navigateur internet plus récent. Merci de mettre à jour votre navigateur Internet Explorer vers une version plus récente ou de télécharger Mozilla Firefox. :
http://www.mozilla.org/fr/firefox