Billetterie

Rencontre avec Thierry Frémaux, signatures et projection de L’Escadron noir


Mercredi 23 novembre

 

Mckup Escadron NoirAvant d’être de grands chefs-d’œuvre qui jalonnent le cinéma américain, nombre de westerns furent de grands romans, parfois ignorés, méprisés par la critique, et rarement publiés en France. C’est pour redécouvrir ce genre littéraire trop oublié que Bertrand Tavernier a initié la collection “L’Ouest, le vrai” chez Actes Sud en 2013. À l’occasion de la sortie de la traduction inédite de L’Escadron noir de W.R. Burnett, l’Institut Lumière propose une soirée spéciale autour de cette oeuvre. Cette soirée sera aussi l’occasion d’évoquer Bertrand Tavernier, à qui Thierry Frémaux vient de dédier un livre : Si nous avions su que nous l’aimions tant, nous l’aurions aimé davantage (Grasset).



 

17h30
Signature
à la Librairie du Premier-Film
Si nous avions su que nous l’aimions tant, nous l'aurions aimé davantage de Thierry Frémaux (Grasset) et L’Escadron noir de W. R. Burnett (Actes Sud)


18h15

Rencontre avec Thierry Frémaux autour de « westerns et littérature »  (environ 1h)
Au Hangar du Premier-Film
Entrée libre - Retrait d’une place nécessaire ici


19h15
Signature au Hangar du Premier-Film
Si nous avions su que nous l’aimions tant, nous l'aurions aimé davantage de Thierry Frémaux (Grasset) et L’Escadron noir de W. R. Burnett (Actes Sud)



20h
L’Escadron noir
de Raoul Walsh
(Dark Command, 1940, 1h34)

L’épopée d’un instituteur qui, déçu de n’avoir pas été élu shérif, devient hors-la-loi et attaque une ville du Kansas… Inspiré d’un fait réel, un grand western de Raoul Walsh avec John Wayne.

> Achat des places


 

À propos du livre L’Escadron noir


« Une merveille.
[…] L’Escadron noir est trépidant, haletant, brutal.
Mais pas seulement ! II est aussi richement documenté. »

Frédéric Mercier,
Transfuge


« Burnett applique à l’histoire de l’Ouest le traitement réservé aux gangsters.
Une sécheresse d’écriture, une analyse sous-jacente de l’Amérique et de son destin,
de la construction et de l’ambiguïté de la démocratie.
[…] On se félicite
de la poursuite de cette collection. »

Hubert Prolongeau,
France Culture, Mauvais genres



L’Escadron noir de W. R. Burnett (Actes Sud) 400 pages – 23,70€


 

 

À propos du livre Si nous avions su que nous l’aimions tant, nous l’aurions aimé davantage


Si Nous Etc Mockup2crop« 
Bertrand Tavernier ne sera pas oublié. Un bel
hommage à l’homme, au cinéaste,
et à l’amour du cinéma. »

Étienne Sorin,
Le Figaro


« Portrait d’un artiste engagé, indigné, anticlérical,
à la fois pugnace et doux, le récit ardent de
Thierry Frémaux appartient à un genre littéraire :
l’éloge de l’amitié. »

Jérôme Garcin,
L’Obs


Si nous avions su que nous l’aimions tant, nous l’aurions aimé davantage  de Thierry Frémaux (Grasset) 216 pages, 19€

 

La collection “L’Ouest, le vrai”

« La France est passée à côté d’une mine d’or littéraire que sont ces romans westerns.
La collection “L’Ouest, le vrai” répare ce tort en beauté. Faites une place dans votre bibliothèque,
il ne faut rater aucun volume. Vos enfants vous remercieront. »

Vincent Jaury, Transfuge

 

« L’histoire de l’Ouest américain et de sa conquête a suscité la plupart des grands mythes fondateurs de l’imaginaire américain et inspiré des milliers de films d’un genre fameux – le western – qui célèbrent les vastes espaces et la présence de “La Frontière”, font revivre les affrontements entre les Blancs et les “Sauvages” (avec leurs déclinaisons religieuses, raciales, génocidaires), entre la Loi et l’Ordre, l’Individu et la Collectivité. Ajoutons à cela une guerre civile d’une rare sauvagerie dont l’Amérique paie encore les conséquences…

Nombre de ces films qui sont de purs chefs-d’œuvre ont pour origine des romans non moins excellents. Mais la plupart furent ignorés, méprisés par les critiques de cinéma, et rarement publiés en français.

La série “L’Ouest, le vrai” veut faire redécouvrir ces auteurs aujourd’hui oubliés ou méconnus (du moins en France), dans des traductions inédites. Tout à la fois films et livres, j’ai choisi ces romans pour l’originalité avec laquelle ils racontent cette époque, pour leur fidélité aux événements historiques, pour leurs personnages attachants, le suspense qu’ils créent… mais aussi pour leur art d’évoquer des paysages si divers dont leurs auteurs sont amoureux : Dakota, Oregon, Texas, Arizona, Utah, Montana… l’Ouest, le vrai, quel irrésistible dépaysement ! »

Bertrand Tavernier

Voir la collection “L’Ouest, le vrai” sur le site des éditions Actes Sud

 

Ce site nécessite l'utilisation d'un navigateur internet plus récent. Merci de mettre à jour votre navigateur Internet Explorer vers une version plus récente ou de télécharger Mozilla Firefox. :
http://www.mozilla.org/fr/firefox