Billetterie

Une femme disparaît

de Alfred Hitchcock

Dans un train, Iris fait la connaissance d’une dame qui disparaît mystérieusement au cours du voyage. Elle mène l’enquête auprès des autres passagers qui tous nient avoir vu la disparue…

Hitchcock en parlait comme d’un “film très léger”. L’intrigue prêtait le flanc à une critique souvent adressée à Hitchcock, celle de l’invraisemblance et de la superficialité. Eric Rohmer (Cahiers du cinéma, 1952) y répondait ainsi : « J’ai toujours pensé qu’un art comme le cinéma dût placer sa plus haute ambition dans la confrontation, non seulement de la conscience avec son objet, mais d’une conscience donnée avec une autre, ou, si l’on veut dans l’emprise que tout pensée exerce sur la pensée d’autrui. Qui peut nier que, chez Hitchcock, il ne soit pas un seul regard des acteurs qu’il dirige qui ne porte la trace du trouble qui habite aussi les autres ? C’est l’invraisemblance même de la donnée qui donne aux détails de la facture ces accents de vérité qui, en Hitchcock, à tout moment me délecte. L’art d’Hitchcock est, nous jetant d’emblée dans l’invraisemblable, de nous retenir ensuite par une attention si précise au “fait vrai” que le moindre événement se teinte d’une seconde et plus exacte vérité.

(The Lady Vanishes, Grande-Bretagne, 1938, 1h38, N&B, avec Margaret Lockwood, Michael Redgrave, Paul Lukas, Dame May Whitty et Googie Withers. Scénario de Sidney Galliat et Frank Launder d’après Ethel Lina White)


Me 19/12 à 17h - Ve 21/12 à 19h - Sa 22/12 à 18h30

UNE FEMME DISPARAIT

 

Ce site nécessite l'utilisation d'un navigateur internet plus récent. Merci de mettre à jour votre navigateur Internet Explorer vers une version plus récente ou de télécharger Mozilla Firefox. :
http://www.mozilla.org/fr/firefox