Billetterie

Un homme de trop

de Costa-Gavras

1943, Cévennes. Un groupe de maquisards attaquent une prison pour libérer douze Résistants. L’opération réussit, mais ce sont treize hommes, et non douze, qui ont été libérés… Qui est cet homme de trop, et que faire de lui ?

Avec ce film, Costa-Gavras s’empare de l’histoire française. Le cinéaste souhaitait s’intéresser aux jeunes gens qui fuient le STO (Service du travail obligatoire) en Allemagne en se réfugiant dans les montagnes, où des Résistants tentent de leur apprendre la guerre. Histoire d’un cas de conscience, inspirée de faits réels, où Costa-Gavras réunit Michel Piccoli, Bruno Cremer, Gérard Blain, Jacques Perrin, et Charles Vanel. Malgré cette distribution, Un homme de trop est un échec critique et commercial à sa sortie. Vraie rareté, le film témoigne déjà de la volonté du cinéaste de parler de l’histoire, d’interroger la notion de justice, à travers un point de vue original.

Michel Duran (Le Canard enchaîné, 12 avril 1967) : « C’est je crois, le premier film sur la Résistance réalisé à la façon d’un western. (…) Il faut reconnaître que le film réalisé par Costa-Gavras pète le feu et vous tient en haleine d’un bout à l’autre, avec des personnages classiques, sans surprise, mais bien typés. (…) Costa-Gavras confirme, dans un tout autre ton, les dons qu’il avait fait éclater dans son premier film Compartiment tueurs. »

(Fr/It, 1967, 1h50, coul, avec Michel Piccoli, Bruno Cremer, Charles Vanel, Jacques Perrin, Gérard Blain)

Je 17/09 à 19h - Ma 22/09 à 19h

 UN-HOMME-DE-TROP-1967-02

 

 

Ce site nécessite l'utilisation d'un navigateur internet plus récent. Merci de mettre à jour votre navigateur Internet Explorer vers une version plus récente ou de télécharger Mozilla Firefox. :
http://www.mozilla.org/fr/firefox