Billetterie

Les Enchaînés

de Alfred Hitchcock

Alicia, fille d’un espion nazi, est approchée par Devlin, un agent du gouvernement, pour espionner Sebastian, nazi et ami de son père, en Amérique latine. Celui-ci ne tarde pas à tomber amoureux d’elle…

Alfred Hitchcock et Ben Hecht choisirent pour “MacGuffin” – le prétexte à toute l’histoire – un échantillon d’uranium détenu par les nazis pouvant servir à la fabrication d’une bombe atomique. Selon Hitchcock, le producteur David O. Selznick le trouva tellement absurde qu’il revendit le projet au studio RKO. C’était un an avant Hiroshima… Comme le rappelle Bill Krohn, auteur de Hitchcock au travail (Cahiers du cinéma, 1999) « Hitchcock citait souvent Les Enchaînés quand il développait sa théorie du “rien” à propos du MacGuffin. Mais les références à l’Espagne (à l’époque tête de pont pour les Nazis fuyant l’Europe vers l’Amérique du Sud) et I.G. Farben (la firme allemande de produits chimiques) n’étaient pas “rien” pour Hecht et Hitchcock ; et la bombe atomique n’était pas sans lien avec les autres références politiques du film.» Les critiques n’ont pas manqué de voir le film comme un autre conte de fées freudien : Alicia en Blanche-Neige selon Truffaut, Belle au bois dormant selon Bill Krohn, que le Prince charmant vient sortir de son sommeil mortel. Truffaut loue un film à “la pureté magnifique”, “un modèle de construction de scénario”, “au comble de la stylisation et de la simplicité”.

(Notorious,  États-Unis, 1946, 1h42, N&B, avec Cary Grant, Ingrid Bergman, Claude Rains, Louis Calhern et Leopoldine Konstantin. Scénario de Ben Hecht d’après un sujet d’Alfred Hitchcock)


Me 21/11 à 20h45 Présenté par Thierry Frémaux - Sa 24/11 à 18h30 - Je 10/01 à 19h - Sa 12/01 à 20h45

 

ENCHAINES

 

Ce site nécessite l'utilisation d'un navigateur internet plus récent. Merci de mettre à jour votre navigateur Internet Explorer vers une version plus récente ou de télécharger Mozilla Firefox. :
http://www.mozilla.org/fr/firefox