Billetterie

Les Anges déchus

de Wong Kar-waï

Un tueur professionnel (Leon Lai) veut raccrocher. Son associée (Michelle Reis), qui prend les contrats et prépare le terrain, rêve qu’il tombe amoureux d’elle. L’homme décide de s’installer avec Punkie (Karen Mok), jeune fille qu’il rencontre dans un bar. Parallèlement, Ho (Takeshi Kaneshiro), jeune homme muet, vit d’arnaques et tombe amoureux de Cherry (Charlie Young) qui, elle, ne pense qu’à celui qui l’a quittée.

À l’origine, Chungking Express devait raconter trois histoires : celle de la femme à la perruque blonde, celle de la femme brune et celle du tueur. Wong Kar-wai choisit, afin de réduire la durée du film, de retirer l’histoire du tueur qui devient ici le point de départ des Anges déchus.

À l’image du précédent film, Les Anges déchus a une structure narrative éclatée, où les histoires parallèles finissent par s’entrecroiser. Le cinéaste filme des êtres désenchantés, isolés chacun dans sa bulle au milieu d’une ville grouillante et saisit la désintégration des liens humains. Plus qu’il ne conte une histoire, il capte des moments, des instants, le baroud d’honneur de personnages inadaptés. Wong Kar-wai pousse plus loin encore sa recherche visuelle et graphique et joue avec le temps : mouvements décomposés, accélérés ou ralentis, objectif grand angle, déformation, montage cut

Avec des images qui semblent issues de caméra de surveillance et des espaces confinés, l’ambiance est claustrophobique et l’atmosphère oppressante. La mise en scène de Wong Kar-wai semble être son seul vocabulaire. Les Anges déchus est un film mystérieux, excitant, poignant, particulièrement ambitieux et d’une extrême modernité. Une fantasmagorie macabre à la beauté mélancolique.

(Duoluo tianshi, 1995, 1h36, coul.)

 

Ma 12/09 à 21h (Séance présentée)

 

Anges D Chus 03

 

Ce site nécessite l'utilisation d'un navigateur internet plus récent. Merci de mettre à jour votre navigateur Internet Explorer vers une version plus récente ou de télécharger Mozilla Firefox. :
http://www.mozilla.org/fr/firefox