Billetterie

Le Silence de Lorna

de Jean-Pierre et Luc Dardenne

Pour devenir propriétaire d’un snack avec son amoureux Sokol, Lorna, jeune femme albanaise vivant en Belgique, est devenue la complice de la machination de Fabio, un homme du milieu. Fabio lui a organisé un faux mariage avec Claudy pour qu’elle obtienne la nationalité belge et épouse ensuite un mafieux russe prêt à payer beaucoup pour devenir belge…

Dans Le Silence de Lorna, les Dardenne évoquent de nouveau l’immigration, après l’avoir abordée dans La Promesse, autour du personnage de Lorna. Ce film au suspense plus tortueux que les précédents révèle un nouveau visage émouvant, celui de l’actrice Arta Dobrochi en exceptionnelle Lorna. Jean-Michel Frodon : « Les frères Dardenne sont deux, mais pour nous spectateurs ils sont un cinéaste : un regard, une sensibilité, une pensée du film, c’est-à-dire du monde et de la manière de le filmer. Depuis La Promesse en 1996, chacun de leurs films manifeste un ensemble de choix de mise en scène d’une cohérence imparable. À cet égard, Lorna apparaît comme l’opposée, ou plutôt la symétrique, de Rosetta. À la dépense éperdue d’énergie pour sa survie de la jeune femme d’il y a neuf ans correspondait la frénésie de la caméra collée à ses basques, à Lorna l’immigrée venue des Balkans correspond ce mode de représentation en mouvement, où l’instabilité reste possible (tournage en caméra portée), mais où les événements se produisent selon un enchaînement qu’il s’agit de contrôler, et qui semble pouvoir l’être. »

(Bel/Fr/It/All, 2008, 1h45, coul, avec Arta Dobrochi, Jérémie Renier, Fabrizio Rongione, Alban Ukaj)

 

Sa 4/06 à 16h30 - Me 8/06 à 21h


SILENCE-DE-LORNA

 

Ce site nécessite l'utilisation d'un navigateur internet plus récent. Merci de mettre à jour votre navigateur Internet Explorer vers une version plus récente ou de télécharger Mozilla Firefox. :
http://www.mozilla.org/fr/firefox