Billetterie

Le Jour se lève

de Marcel Carné

Dans un immeuble parisien, deux hommes se querellent. La bagarre tourne mal : François tue Valentin. La police cerne l’immeuble et François doit se réfugier dans sa chambre. Allongé sur le lit, tandis que la nuit s’avance, il se souvient de sa rencontre avec Françoise, de leur histoire d’amour…

Après Quai des brumes sur lequel ils avaient travaillé ensemble, Marcel Carné retrouve Jacques Prévert et Jean Gabin. Sorti peu de temps avant la déclaration de guerre, Le Jour se lève prend l’allure d’un testament magnifiquement composé par Marcel Carné, Jacques Prévert, Alexandre Trauner aux décors, Maurice Jaubert à la musique. Après près de 80 ans, il conserve intacts sa gravité et son pathétique. Plusieurs séquences avaient été coupées et remaniées par la censure de Vichy après sa sortie : une scène avec Arletty nue sous la douche, une autre suggérant que les policiers sont des nervis fascistes. Le générique avait lui aussi été modifié, les noms de Courant et Trauner avaient été retirés. Par la suite, le film fut purement et simplement censuré, interdit de projection car jugé « trop démoralisant ». Un appel aux cinémathèques du monde entier a été lancé pour retrouver ces scènes, rendant possible la restauration récente d’une version intégrale.

(1939, 1h37, N&B, avec Jean Gabin, Jules Berry, Jacqueline Laurent, Arletty. Scénario Jacques Viot. Dialogues Jacques Prévert.)

Sa 21/04 à 16h30 - Di 29/04 à 16h45 - Lu 30/04 à 14h30

JOUR-SE-LEVE

 

Ce site nécessite l'utilisation d'un navigateur internet plus récent. Merci de mettre à jour votre navigateur Internet Explorer vers une version plus récente ou de télécharger Mozilla Firefox. :
http://www.mozilla.org/fr/firefox