Billetterie

La Scandaleuse de Berlin

A Foreign Affair

de Billy Wilder , États-Unis , 1948

Une jeune femme puritaine, envoyée à Berlin, veille à la moralité des troupes américaines... Dans Berlin dévasté, un classique méconnu, mordant, plein de sous entendus sexuels, avec Marlene Dietrich.

Le classique méconnu. La Scandaleuse de Berlin présente toutes les caractéristiques du jeune réalisateur en pleine possession de ses moyens. Wilder tient désormais avec assurance les rênes de la mise en scène. La photographie est un festival d'ombres et de lumières. La peinture des personnages n'a jamais été plus incisive, fourmillant d'implications sous-jacentes. Dans le rôle du Capitaine Pringle, John Lund est une révélation : réplique après réplique, il débite avec Marlene Dietrich un dialogue d'un audacieux marivaudage aux multiples niveaux. « Berlin et Dietrich ne font qu'un » a dit Wilder. Ce film, dans lequel elle chante Marché Noir, en est la preuve cinématographique. Ne manquez pas la brillante scène où Jean Arthur, membre du Congrès visitant l'Allemagne déchirée par la guerre, remarque qu'il y a beaucoup de fraternisation entre Américains et Allemandes. Une partie du plaisir que procure le film tient à l'intensité des rapports qui s'établissent entre les trois personnages principaux - lesquels ne s'entendaient guère pendant le tournage. Les dialogues de Wilder et Brackett sont particulièrement mordants : Lund prononce quelques-unes de leurs meilleures répliques dans ses scènes avec Dietrich. Tout le film ruisselle de sous-entendus sexuels. (C.C.)

« Je considère La Scandaleuse de Berlin comme un de mes films les plus réussis. Le casting était efficace. J'avais une nouvelle vedette masculine, John Lund, que je trouvais très bon. Jean Arthur était la vedette féminine, n'est-ce pas ? Elle et Marlene, évidemment. Jean Arthur ne s'entendait pas du tout avec moi. Elle était accompagnée de son mari. Un jour, pendant le tournage, ils sont venus chez moi à minuit. On frappe à la porte, je me réveille et Jean Arthur est là avec son mari, et il me dit : "Ma femme m'apprend quelque chose de très désagréable." Je lui demande : "Qu'est-ce que c'est, qu'est-ce qui s'est passé ?" Il me dit : "Il y avait un gros plan d'elle où elle était absolument magnifique, formidable, et quand je suis venu la chercher au studio nous avons demandé à voir les rushes et le gros plan avait disparu. Nous ne pouvons qu'en conclure que vous favorisez mademoiselle Dietrich." Je lui ai répondu : "Penser que je détruirais quelque chose est de la pure folie." (B.W.)

Je 12/11 à 21h15 - Ve 13/11 à 21h15 - Sa 14/11 à 18h30


Scandaleuse-de-Berlin2

Avec Jean Arthur, Marlene Dietrich, John Lund.

Scénario de Charles Brackett, Billy Wilder et Richard L. Breen d'après une histoire de David Shaw.

A Foreign Affair / Etats-Unis / 1948/ 1h55 / N&B.

 

Ce site nécessite l'utilisation d'un navigateur internet plus récent. Merci de mettre à jour votre navigateur Internet Explorer vers une version plus récente ou de télécharger Mozilla Firefox. :
http://www.mozilla.org/fr/firefox