Billetterie

La Femme aux cheveux rouges

Red-Headed Woman

de Jack Conway , États-Unis , 1932

Je 31/10 à 19h - Ve 8/11 à 19h - Me 13/11 à 19h

Employée au sein de la Compagnie Legendre, Lilian (Jean Harlow) est une jeune femme très ambitieuse, prête à tout pour gravir les échelons. Elle séduit le patron Bill Legendre (Chester Morris). Mais le couple est surpris par Irène (Leila Hyams), l’épouse trompée. L’homme marié promet de ne plus revoir sa maîtresse. Le père de Bill (Lewis Stone) propose alors à Lilian de quitter la ville et d’accepter un poste à Cleveland. Mais la jeune femme est particulièrement déterminée…

BELLE-AUX-CHEVEUX-ROUGES

 

À l’aube du code Hays, un vent de liberté souffle dans de nombreuses productions. C’est une « période caractérisée par une domination artistique et commerciale des stars féminines. La femme est partout dans tous ses états. » (Antoine Sire, Hollywood, la cité des femmes, Institut Lumière/Actes Sud)

La Femme aux cheveux rouges se distingue par son immoralité ; il s'agit d’un des scénarios les plus subversifs de l’ère pré-Code – plus encore que ne le sera Baby Face d’Alfred E. Green qui met également en scène une femme prête à tout pour s’en sortir. Le film est interdit par la censure en Angleterre et subit dix-sept coupures pour être projeté dans le Massachusetts.

La première version du scénario, écrite par le grand Francis Scott Fitzgerald, est si sombre que le producteur Irving Thalberg la refuse et fait appel à la scénariste Anita Loos, auteure à succès du roman Les hommes préfèrent les blondes qui, dès 1925, traitait de la séduction et du pouvoir de la féminité.

Pour ce long métrage, Thalberg rachète le contrat de Jean Harlow auprès d’Howard Hugues et l’engage pour sept ans à la MGM. Et il transforme le mythe de la star aux cheveux blonds : Jean Harlow n’est plus la Platinum Blonde de Frank Capra, c'est à présent une rousse flamboyante. Au-delà de l’habituelle opposition brune vs. blonde, la femme aux cheveux de feu incarne autre chose, qui tend vers le diabolique. 

Refusant tout sentimentalisme et utilisant la sexualité comme une arme, Lilian est une de ces fameuses « chercheuses d’or » de l'époque, ces gold-diggers héroïnes de tant de films hollywoodiens, doublée d’une dévoreuse d’hommes. La Femme aux cheveux rougestire sa force d'une écriture noire, incisive et comique. Le film est également la photographie d’une nation encore marquée par la crise de 1929.

 

Ce site nécessite l'utilisation d'un navigateur internet plus récent. Merci de mettre à jour votre navigateur Internet Explorer vers une version plus récente ou de télécharger Mozilla Firefox. :
http://www.mozilla.org/fr/firefox