Billetterie

Jacquot de Nantes

de Agnès Varda

Il était une fois un garçon élevé dans un garage où tout le monde aimait chanter. C’était en 1939, il avait 8 ans, il aimait les marionnettes et les opérettes. Puis il a voulu faire du cinéma mais son père lui a fait étudier la mécanique. C’est de Jacques Demy qu’il s’agit et de ses souvenirs.

Conte d’une enfance heureuse, malgré les évènements de la guerre et de l’après-guerre. Dans cette fiction documentée, Agnès Varda évoque le cinéaste Jacques Demy, rencontré en 1958, dont elle a partagé la vie jusqu’à sa mort en 1990. Une déclaration d’amour et un hommage au cinéaste, magnifiques et profondément émouvants.

Camille Taboulay (Cahiers du Cinéma, juin 1991) : « Il y a dans le dessein du film une préoccupation « "patrimoniale", un travail de reconstitution et de conservation d’une œuvre qui se confond au pur poème d’amour. »

Dans Le Monde, mai 1991 : « C’est d’abord et surtout un film, triste et gai, enchanté de souvenirs et de soif de vivre, d’exister, de faire du cinéma. C’est simple comme bonjour l’artiste. »

(Fr, 1991, 1h58, coul, avec Philippe Maron, Édouard Joubeaud, Laurent Monnier, Brigitte De Villepoix)

Ve 2/09 à 20h45 - Ma 6/09 à 20h45 

 

Jacquot-de-nantes

 

 

Les synopsis sont issues pour la plupart de Varda par Agnès d’Agnès Varda (Cahiers du cinéma et Ciné-Tamaris, 1994) et du site de Ciné-Tamaris, société de distribution, de production et d’édition vidéo d’Agnès Varda.

 

Ce site nécessite l'utilisation d'un navigateur internet plus récent. Merci de mettre à jour votre navigateur Internet Explorer vers une version plus récente ou de télécharger Mozilla Firefox. :
http://www.mozilla.org/fr/firefox