Billetterie

J'accuse

de Abel Gance , France , 1919

La souffrance des hommes face aux horreurs de la guerre, à travers la vie d’un ancien poilu devenu pacifiste convaincu... Copie restaurée par Lobster Films.

(2h46, N&B teinté, avec Séverin Mars)

 

Deux ciné-concerts exceptionnels le mardi 2 décembre,  à 14h30 et à 20h. Accompagnement au piano par Romain Camiolo.

 


Abel Gance à l'historien Kevin Brownlow : « Lorsque je découvris la mort de la plupart de mes amis, j'eus cette rage insensée d'utiliser ce nouveau médium, le cinéma, pour montrer au monde la stupidité de la guerre. Nous étions encore au milieu du conflit, et il était très difficile de faire un film pacifiste. Je me demandais quel sujet je pourrais choisir pour bien montrer la stupidité du conflit. Un jour, alors que je traversais le boulevard du Château, étant encore mobilisé, j'eus cette idée qu'il fallait que tous les morts reviennent – et dès lors devenus incontournables, ils nous obligeraient à finir la guerre immédiatement. »


 

Lire l'article sur Telerama.fr : Le “J’accuse” d’Abel Gance, un monument qui mérite le détour

 

 Affiche J Accuse

 

 

Ce site nécessite l'utilisation d'un navigateur internet plus récent. Merci de mettre à jour votre navigateur Internet Explorer vers une version plus récente ou de télécharger Mozilla Firefox. :
http://www.mozilla.org/fr/firefox