Billetterie

Gertrud

de Carl Theodor Dreyer

Les élans amoureux et la solitude d’une femme à Copenhague, au début du XXe siècle...

Dernier film de Dreyer, maître de l’austérité et aujourd’hui source d’inspiration pour de nombreux cinéastes. Serge Daney (Les Cahiers du cinéma) : « Une fois, j'ai vu un homme pleurer dans un film. Cela se passait un mercredi de décembre 1964, une heure après le début de la première séance publique de Gertrud, film danois (et vite damné) de Carl Theodor Dreyer. Le pleureur, poète de son état, était là, en frac, portant bien, assis à la droite de Gertrud et il faisait des phrases sur son malheur (d'avoir été quitté par Gertrud, dans le temps, et de ne toujours pas avoir compris pourquoi). Et puis, il y a un silence curieux, les mots ne viennent plus, le visage nu se convulse, la bouche se plisse en un laid rictus, le nez renifle en vain, les yeux s'embuent et l'homme couine de douleur. La station assise devient insupportable au poète qui tourne son corps gourd vers un bras du fauteuil et pleure tant bien que mal. La femme lui dit : “Vous prenez tout cela trop à cœur, Gabriel !" C'est un grand moment de cinéma. » Evidence absolue des choix de mise en scène, cohérence du filmage, structure scénaristique raffinée, Gertrud est en décalage sur son temps lorsqu’il sort sur les écrans. Il ne sera pas compris. Cette œuvre ultime est le sommet du cinéma de Dreyer et garde une extraordinaire modernité.

(Danemark, 1964, 1h56, N&B )

Lu 2/04 à 20h - Je 12/04 à 18h45 - Sa 14/04 à 18h30

GERTRUD

 

Ce site nécessite l'utilisation d'un navigateur internet plus récent. Merci de mettre à jour votre navigateur Internet Explorer vers une version plus récente ou de télécharger Mozilla Firefox. :
http://www.mozilla.org/fr/firefox