Billetterie

Film d'amour et d'anarchie

Film d'amore e d'anarchia, ovvero 'stamattina alle 10 in via dei Fiori nella nota casa di tolleranza...'

de Lina Wertmüller , 1973

Je 31/10 à 16h30 – Me 6/11 à 17h

L’Italie des années 30. Salomé (Mariangela Melato), tenancière d’une maison close à Rome, accueille un paysan de Lombardie, Tonino (Giancarlo Giannini), un anarchiste qui prépare un attentat contre Mussolini. Tandis que le projet contre le Duce prend forme, Tonino tombe amoureux d'une pensionnaire, Tripolina (Lina Polito), qui cherche à le détourner de sa mission. Tonino se retrouve alors déchiré entre ses idéaux politiques et son histoire d’amour.

Film-d-amore-e-d-anarchia

 

Un an seulement après avoir tourné Mimi métallo blessé dans son honneur, Lina Wertmüller quitte Turin et la Sicile pour le Latium. Elle reprend le genre de la comédie acerbe, l’humour étant pour elle un facteur de contestation. Ses préoccupations politiques sont affirmées avec verve.

Dans une brillante reconstitution de l’Italie des années 30, le film décrit une tentative ratée d’assassinat de Mussolini. Tonino et Salomé ont un passé similaire, ils ont tous les deux vu un de leurs proches passé à tabac par les fascistes. Leur conscience politique ne repose que sur cette colère, ils n’ont pas d’autre objectif que celui de supprimer le Duce. Dès le départ, la tentative est vouée à l’échec, car, comme la cinéaste le laisse entendre, il ne peut y avoir de changement sans réelle prise de conscience.

C’est ce que vient confirmer la trajectoire de Tonino, détourné de son but premier par amour pour l’une des prostituées, Tripolina. En filigrane, ce que relève judicieusement Pierre Charrel : « Comment un individu peut-il en effet espérer mettre à bas un régime tyrannique quand, dans le cadre personnel, il s’avère incapable de mettre en œuvre l’égalité la plus élémentaire entre l’homme et la femme ? (…) Le premier espace révolutionnaire est celui de l’intime. » (DVDClassik, février 2013)

Adoptant la forme de la comédie bouffonne, la réalisatrice fait appel aux comédiens de son film précédent, Mariangela Melato, Elena Fiore et surtout Giancarlo Giannini, dont la prestation lui valut le Prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes 1973.

Enfin, Film d’amour et d’anarchie mérite que l’on souligne la musique de Nino Rota, compositeur attitré de Fellini, mais aussi du Parrain de Francis Ford Coppola, et de bien d’autres grands cinéastes, comme Visconti ou Verneuil.

 

 

Ce site nécessite l'utilisation d'un navigateur internet plus récent. Merci de mettre à jour votre navigateur Internet Explorer vers une version plus récente ou de télécharger Mozilla Firefox. :
http://www.mozilla.org/fr/firefox