Billetterie

Amours chiennes

de Alejandro Gonzales Iñarritu

A Mexico, le destin de trois groupes sociaux très différents se trouve mêlé par un terrible accident de voiture…

Le réalisateur mexicain dit avoir « mis beaucoup de ses tripes » dans ce premier film à la construction complexe (unité de temps perturbée), procédé qu’il approfondira dans ses films suivants (21 grammes, Babel…). C’est autour du sang qu’il choisit de faire naître la flagrante opposition entre ces différents personnages rencontrés dans les rues de la grouillante métropole… Ce sang qui s’échappe de nombreuses plaies béantes (meurtre, avortement et combats de chiens…) est également celui que l’on transmet par filiation. Nourri d’obsessions personnelles, ce film aussi fort que noir, dresse un état des lieux brutal de son pays.

Alejandro Gonzalez Iñarritu : « La ville de Mexico est une expérience d'anthropologie appliquée, et je me sens intégré dans cette expérience. Je ne suis qu'une petite partie des vingt millions de personnes qui habitent dans la ville la plus grande et la plus peuplée du monde. Aucun être humain n'avait jamais vécu auparavant (survécu serait plus exact) dans une ville qui présente des niveaux pareils de pollution, de violence et de corruption, et pourtant, à sa façon invraisemblable et paradoxale, c'est aussi une ville belle et fascinante, et c'est précisément cela qu'Amours chiennes représente : le fruit de cette contradiction et un petit reflet de la mosaïque baroque et complexe de la ville de Mexico. »

(Amores perros, Mexique, 2000, 2h33, coul, avec Emilio Echevarría, Gael García Bernal, Goya Toledo)

Ve 23/02 à 21h


AMOURS-CHIENNES

 

Ce site nécessite l'utilisation d'un navigateur internet plus récent. Merci de mettre à jour votre navigateur Internet Explorer vers une version plus récente ou de télécharger Mozilla Firefox. :
http://www.mozilla.org/fr/firefox