Billetterie

Ciné-concert et cinéma muet

Depuis septembre, le rendez-vous du dimanche autour du cinéma muet

 

Chaque dimanche à 14h30, l’Institut Lumière organise une série de ciné-concerts avec des films muets des années 1920. Vous pourrez découvrir sur le grand écran des classiques incontournables et un programme de quatre courts métrages dédié aux célèbres Laurel et Hardy. Tous les films sont accompagnés au piano en direct.

À découvrir également : la version sonorisée de J’accuse d’Abel Gance avec une musique orchestrale de Robert Israel.

 

> Calendrier des séances

> Billetterie

 

Au programme 

loulou-muet

Loulou de Georg Wilhelm Pabst
(Die Büchse der Pandora, Allemagne, 1929, 2h15, N&B)

Le destin de Loulou, femme libre et fatale, à la vie tumultueuse et intrigante… Louise Brooks tourne le dos à Hollywood pour le cinéma de Pabst : une icône éternelle au charme ravageur est née. L’un des grands chefs-d’œuvre du réalisateur.
Accompagnement en direct au piano par Didier Martel

Séance unique :
Dimanche 21 novembre à 14h30 

 

villa-falconieri-muet

Villa Falconieri de Richard Oswald et Giulio Antamoro
(Allemagne / Italie, 1928, 1h34, N&B)

Le poète Campana loue la Villa Falconieri à un couple dont le mari joue, est endetté, et bat sa femme. La visite d’une actrice amoureuse de Campana déclenche jalousie et rivalité… Drame de jalousie, amours croisées : un muet à découvrir !
Accompagnement en direct au piano par Didier Martel

Séance unique :
Dimanche 28 novembre à 14h30 

 

Femme Et Le Pantin Muet

La Femme et le pantin de Jacques de Baroncelli
(France, 1928, 1h55, N&B)

Bloqué dans un train, un riche séducteur trompe son ennui en se promenant de wagon en wagon. C’est là qu’il rencontre la fougueuse Conchita Perez… Adaptation troublante et sensuelle du livre de Pierre Louÿs qui inspira de nombreux cinéastes. Un récit qui doit beaucoup à l’actrice principale Conchita Montenegro, remarquable !
Accompagnement en direct au piano par Fred Escoffier

Séance unique :
Dimanche 5 décembre à 14h30 

 

Laurel Hardu Prog Muet Ok

Programme de courts métrages de Laurel et Hardy 
(États-Unis, 1928-1929, 1h20, N&B)

Son Altesse royale (Double Whoopee) de Lewis Foster

Dans un grand hôtel où l'on attend l'arrivée d'un prince, le personnel prend par erreur Laurel et Hardy pour l’altesse et son premier ministre…

Le Poing final (The Finishing Touch) de Clyde Bruckman

Laurel et hardy doivent terminer la construction d’une maison de bois déjà presque entièrement montée. A force de maladresse, ils finissent par la détruire entièrement…

A La Soupe (From Soup to Nuts) d’Edgar Kennedy

Laurel et Hardy, garçons de café novices et maladroits, sont engagés comme maîtres d’hôtel pour servir lors une grande réception donnée par un couple de nouveaux riches…

V’la La Flotte ! (Two Tars) de James Parrott

Laurel et Hardy, deux marins en bordée, achètent une voiture pour sortir des filles qu’ils ont rencontrées et provoquent un embouteillage monstre…

Séances :
Dimanche 12 décembre à 14h30 (accompagné au piano par Fred Escoffier)
Dimanche 26 décembre à 14h30 (accompagné au piano par Didier Martel)

 

laurore-muet

L’Aurore de Friedrich Wilhelm Murnau
(Sunrise: A Song of Two Humans, États-Unis, 1927, 1h30, N&B)

Un paysan tombe fou amoureux d'une femme de la ville. Elle le pousse à envisager le meurtre de son épouse… L'un des films les plus beaux, bouleversants et poétiques de l'histoire du cinéma.
Accompagnement en direct au piano par Didier Martel

Séance unique :
Dimanche 19 décembre à 14h30 
 

nouvelle-babyone-muet

La Nouvelle Babylone de Grigori Kozintsev et Leonid Trauberg
(Novyi Vavilon, URSS, 1929, 1h33, N&B)

Durant la Commune de Paris, un jeune couple se divise, elle est vendeuse à la Nouvelle Babylone et du côté de la Commune et son fiancé se bat avec l’ennemi… Une vision soviétique de l’événement parisien, le film est une critique acerbe du capitalisme.
Accompagnement en direct au piano par Fred Escoffier

Séance unique :
Dimanche 2 janvier à 14h30 
 

divine-croisiere-muet

La Divine croisière de Julien Duvivier
(France, 1929, 1h36, N&B)

Un armateur redouté des marins contraint le capitaine Saint-Ermont d’embarquer sur un navire en mauvais état. Une mutinerie éclate… Un film saisissant, à l’esthétique inspirée par le cinéma soviétique et à la mise en scène somptueuse, par l’auteur de Pépé le Moko. L’une des révélations du festival Lumière 2021.
Accompagnement en direct au piano

Séance unique :
Dimanche 9 janvier à 14h30 
 

jaccuse-muet

J’Accuse d’Abel Gance
(France, 1918, 2h46, N&B)

Une histoire d’amour détruite par la Première Guerre mondiale entre une femme et deux hommes au destin tragique… Œuvre majeure du cinéaste dénonçant les horreurs de la guerre à travers la vie d’un ancien poilu devenu pacifiste.
Film projeté avec une musique orchestrale de Robert Israel

Séance unique :
Dimanche 16 janvier à 14h30
 



Ce site nécessite l'utilisation d'un navigateur internet plus récent. Merci de mettre à jour votre navigateur Internet Explorer vers une version plus récente ou de télécharger Mozilla Firefox. :
http://www.mozilla.org/fr/firefox